Publié dans Modélisme

Les matrices à diodes.

Cekoi une matrice à diodes ? C’est un dispositif simple qui permet de commander plusieurs aiguillages ou des itinéraires avec un seul bouton. Prenons l’exemple que pour entrer dans une voie donnée, il faut franchir un grill de 4 aiguillages. Et bien avec une matrice à diodes, un seul bouton suffit. (voir dessin ci-dessous)voies

Bien entendu ceci n’est valable que pour des moteurs d’aiguillages électromagnétiques du type Peco ou Roco par exemple. De plus il ne faut pas commander dans le même itinéraire des moteurs Roco et Peco, car leur consommation électrique étant très différentes, les Roco ne fonctionneront pas.

Ci-dessous le schéma de principe de la matrice à diodes du plan des voies ci-dessusmatrice

Ci dessous la photo d’une des matrices de mon réseau.20180626_111115J’expliquerai dans un prochain article la manière de procéder.   (A suivre….)

Un commentaire sur « Les matrices à diodes. »

  1. Bonjour,
    Contrairement à ce que j’ai lu dans vos propos, il y a encore un petit village breton… non, j’exagère, mais les inconditionnels du bon vieux 12V sont encore légion. Ne serait-ce que par le coût des matériels et de la « facilité » de mise en oeuvre. Enfin, quand on se cantonne à quelques schémas de base. Vous avez un réseau de taille très importante d’après ce que j’en entrevois avec beaucoup de décors joliment détaillés, et sûrement un plan de voies conséquent.
    Pour ma part, j’ai aussi un réseau qui a un bonne vingtaine d’années et que j’ai un peu de mal à terminer – et je ne parle pas du décor – mais des fonctionnalités : des itinéraires que je voulais mettre en exploitation et qui me posent problème. Les matrices à diodes, si j’en ai compris le principe, et leur mise en oeuvre semblaient assez facilement réalisables… sauf que chez moi, j’ai opté pour des questions de facilité et de disponibilité de matériel pour alimenter les accessoires (moteurs d’aiguilles Fulgurex) l’utilisation du + et – 12V.
    Ce qui est très simple pour ces moteurs , une borne (masse) commune et l’utilisation d’une ou l’autre polarité pour commander le changement d’itinéraire de « repos » : + 12V pour activer la « déviation » et le – 12V pour revenir au circuit de base.
    Malgré mes recherches et mes connaissances électroniques (qui fatiguent avec mes 75 ans) je n’ai pas réussi à réaliser ma matrice pourtant « simple ? » avec seulement 3 boutons pour 3 itinéraires et 6 moteurs à activer : 2 x 2 pour les 2 TJD et pour 2 aiguillages simples.
    Des photos, schémas, plan de voies et itinéraires « prévus » peuvent vous être envoyés si cela vous intéresse…

    Bien cordialement,
    et au plaisir de vous lire.

    François DELAITRE

    PS : J’ai participé au forum de Loco-Revue jusqu’en 2015, sous le pseudo 150C avec la description de mon réseau « Tranche d’Argonne ». Un ami modéliste meusien à bien voulu héberger quelques photos de mon réseau sur son site : voir ci-dessous.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s